Poissons du Panama

flienOù pêcher ?  flienPanama   *

Les poissons du Panama

Les poissons recherchés en priorité sont bien évidemment le cubera (le rouge) et le poisson-coq mais il y a aussi beaucoup de carangues et de thons jaunes . A certaines époques de l'année, il se prend aussi beaucoup de voiliers (marlins noirs, marlins bleus et espadon) .

Quand on voit des photos dans les magazines de pêche on pense souvent qu'il s'agit de poissons trophées ou de prises exceptionnelles, ou de poissons pris à une autre saison, ... et surtout on se dit qu'il doit bien y avoir des poissons plus petits pour se faire la main. Et bien non ! A la première touche vous pouvez tout aussi bien prendre une carangue de 10 kg qu'un cubéra de 25 kg !

Il n'est pas rare aussi de faire des doublés voire des triplés de carangues et de thons jaunes tant ces poissons sont nombreux. La mer est d'une richesse exceptionnelle. A longueur de journée on croise des bancs de sardines, de bonites, de thons jaunes, ... Par moment, sur le sondeur on peut voire une boule de poissons de 50 mètres d'épaisseur. Il suffit d'un lancer pour prendre une bonite ! En pleine mer, sur un caillou, quelques lancers au popper suffisent à faire sortir un banc de carangues ou un cubéra. Il est nécessaire de changer souvent d'endroit car il ne suffit pas de lancer pour prendre un poisson ce n'est pas si simple ...

Durant nos 6 jours de pêche nous n'avons pas pris d'énormes poissons mais tous faisaient entre 10 et 30 kg, certes ce n'est pas rien pour des pêcheurs expérimentés en pêche sportives mais pour mes amis et moi nous avons pu prendre la dimension de cette pêche sportive technique, rude mais nous a laissé quelques souvenirs passagers dans nos corps (muscles, tendons, ...) mais surtout dans nos têtes. On ne revient pas indemne de Chiriqui !

Ils nous a tous fallut plusieurs semaines pour reprendre un rythme normal car au travail la tête n'y était plus tant on pense à cette expérience inoubliable. Une chose est sûre, il faudra y retourner. Pourquoi pas Jicaron, car maintenant nous savons à quoi nous attendre. Une préparation sportive sera nécessaire pour renforcer nos bras et notre dos. Ne croyez pas que j'en rajoute, essayez et vous verrez ...

Pour avoir une idée de la pêche au Panama et des poissons je vous recommande de regarder les vidéos qui sont disponibles sur Youtube, j'en ai répertorié quelques unes sur la page liens Panama .

Avec mes amis j'ai fait 3 séjours au Panama (2011, 2013, 2015) ce qui nous a permis de prendre une grande partie des espèces présentes. Pour le moment, le seul poisson qui manque à notre palmarès est le fameux "pez gallo" (le poisson coq).

Mais nous avons déjà beaucoup de souvenirs inoubliables comme ce marlin noir de 250kg que nous avons combattu, Bernard G. et moi, pendant 2H30.

Le cubéra (le rouge) - Pargo dienton

Ce poisson est appelé à tort carpe rouge, c'est une variété de lutjan, Lutjanus novemfasciatus ,  que les anglophones appelle Pacific Dog Snapper, il est vrai que ce poisson a des dents de chien !

Ici, on l'appelle cubéra ou le rouge , mais jamais carpe rouge, ça fâche Olivier !

Je pêchai avec Bernard quand j'ai eu un gros remous derrière mon popper je lui ai dit lance tout droit devant toi à 20 mètre. A peine le stick Sébile sur l'eau une masse rouge est venue le gober et a tout de suite chercher à plonger. Bernard ne savait pas comment retenir un tel poisson. Il s'est cramponné à sa canne et après de longues minutes il est arrivé à faire remonter le cubéra en surface. Philio, notre skipper l'a gaffer sous la mâchoire, car tous les cubéras retournent à l'eau, et l'a hissé à bord pour la photo. Une fois le poisson remis à l'eau, Bernard n'a pas pêcher pendant une heure. Il était complètement tétaniser et avait peur d'en prendre un autre !

Le poisson-coq (el pez gallo)

Poisson emblématique du Panama nous n'avons pas pu en prendre un. Il va falloir y retourner. Le groupe précédent et le suivant en ont pris pourquoi pas nous ? Doit y avoir un chat noir dans l'équipe (mes amis comprendront).

Les carangues (el pampano)

Ici, pas de GT (la fameuse Giant Travely), mais beaucoup de carangues jaunes et de carangues bleues (carangue à points bleus).

La carangue jaune (Caranx caninus) est aussi appelée grande carangue du Pacifique (Jack Pacific Crevalle) elle peut atteindre 101 cm pour 17,7 kg (source fishbase).

Ici, un doublé de carangues jaunes, Bernard (à droite) a pris la sienne avec un leurres DPSG, la mienne a préféré un gros popper rouge Komodo. Après 5 jours de pêche, ce leurre n'avait plus de revêtement sur les 2 côtés. Les dents des carangues sont très puissantes ...
 

La carangue bleue est un poisson d'une rare beauté. Elles sont moins fréquentes que les carangues jaunes mais tout aussi agressives.

En voici une prise par Olivier avec un stick bait Sébile.

Le thon jaune (el atun de aleta amarilla)

Ici pas de thon blanc ou de rouge mais du jaune ! Mais en quantité phénoménale.
Pêcher dans une chasse de thons en présence de centaines de dauphins est une expérience inoubliable. Les dauphins organisent la chasse, il y en a partout, il faut lancer au milieu des dauphins pour atteindre les thons.
Les dauphins ne prennent jamais le leurre et c'est tant mieux car ils sont plus grands que les thons !
Si le popper s'accroche sur un aileron de dauphin, ce qui est rarissime, mais possible la casse est assurée !
Sur la photo, 2 thons d'environ 30 kg, c'est Olivier qui a pris celui que je présente en photo, parfois à la pêche il faut profiter de l'appareil photo car on n'immortalise pas tous les moments de joies car il ne faut pas perdre de temps surtout quand les thons sont mordeurs.

Les coryphènes (el dorado o pez delphín) Mahi-Mahi

Les coryphènes viennent chasser autour des épaves en fait de grands arbres à la dérive sur lesquels les fous sont en poste à l'affût de petits poissons.
J'en ai pris une en 2015.

La sériole ou amberjack (el bojalá)

Normalement les sérioles se pêchent au jig ou au vif, j'en ai pris deux en 2013 aux popper ce qui m'a valut le surnom de Sérioles Killer !

Merci à mon Splasher !

Requins (los tiburones), raies (las rayas), ...

En pêchant au vif, il est possible de prendre toutes sortes de poissons dont des requins, des raies manta, ...
On aperçois de temps en temps des poissons-volants dont certains malgré leur vitesse se font attraper par des orphies tropicales vert émeraude.

Le Rainbow Runner

Tonton en a pris un en 2011.

Le mullet snapper

C'est un poisson de la même famille que le cubéra, Lutjanus aratus.

Ca tire fort !

Thazar ou wahoo (el pez guaju)

Le thazar (Acanthocybium solandri ) ou Spanish mackerel est aussi présent et il vous coupe le bas de ligne comme rien.

Marlin noir (el pez vela negra)

La pêche du marlin se pratique à la bonite vivante de 60 cm !
Nous avons eu 2 attaques de marlin sur 2 jours ! Les 2 fois après moins d'une heure de traîne. Nous n'avons pas vu le premier mais le deuxième est sorti entièrement de l'eau, un spécimen d'environ 300 kg qui nous aurait tétanisé les bras pendant 4 heures, ouf il a bien compris que nous n'étions pas encore prêts pour une telle expérience. Il s'est décroché de la ligne ... pour attaquer la deuxième bonite ... et au final repartir en nous laissant les 2 bas lignes à refaire. Le Nylon, du 200 centièmes était complètement raboté par le rostre.

voir Panama 2015 Avec Bernard nous avons pris un marlin noir de 250 kg !

Marlin bleu (el pez vela azul)

 

L'espadon (el pez espada) "poisson épée"

voir Panama 2015

Mérou (el mero)

En 2013, nous avons pris quelques mérous en pêchant au jig viandé par 100 mètres de fond ! Un jig de 300g met plusieurs minutes avant de toucher le fond. Si on est au bon endroit la touche est instantanée.

Autres poissons du Panama

Le tarpon (el sabalo), le pagre ou snapper (el pargo)

 
camera Les poissons

Mes prises de 2011 - des poissons jaunes d'avril !

16 avril

2 carangues jaunes (entre 3 et 7 kg) prises avec le Dumble de River2Sea
Bernard G. a pris un cubéra d'environ 25 kg qui l'a laissé sans force pendant une heure

17 avril

0 mauvais jour de pêche à cause de la pleine lune et nous avons pêché une bonne partie de la journée à la traîne

18 avril

6 carangues jaunes (entre 10 et 15 kg)

19 avril

2 carangues jaunes (entre 10 et 15 kg)

20 avril

1 carangue jaune et un thon jaune de 15 kg
doublé de carangue avec Bernard et doublé de thons jaune de 30 kg pour Bernard et Olivier

21 avril

4 carangues jaunes dont 2 doublés avec André

Au total, j'ai pris 15 poissons . J'ai eu plusieurs visites de cubéras dont un qui a fait un saut de "carpe" au dessus de mon popper et 2 qui ont attaqué trop prêt du bateau.
J'ai décroché 2 thons au début à cause d'un mauvais réglage de frein. et j'ai eu aussi mon bas de ligne en 150 centièmes coupé net par un thazar, j'ai pu récupérer mon Splasher qui attendait sagement qu'on vienne le sortir de l'eau.