Pêche au Panama

flienOù pêcher ?  flienPanama   *

Pêches sportives au Panama avec PacVoyages & Piam

Archipel de Chiriqui  - Carpes rouges, mérous, snooks, espadons voiliers, poissons coqs, coryphènes et marlin !
Pêche sur les côtes du Pacifique 


Pour en savoir plus Pac Voyages & Piam

J'ai fait 3 séjours au Panama avec mes amis voir Pêche exotique au Panama (2011, 2013, 2015)

L'esprit du séjour

Olivier Pêche Panama est une création du guide Olivier Charpentier qui après avoir guidé plus de dix ans dans 6 pays différents, s’installe sur les bords du Pacifique au Panama. Il vous invite à vivre des actions de pêche intenses dans les spots les plus sauvages et les plus fantastiques de l’archipel du Chiriqui, ceux qui abritent les grands prédateurs qui ont fait la réputation de l’Amérique centrale. 
Isla Parida, Islas secas, Islas Ladrones, et la plus lointaine Isla Montuosa offrent un terrain de jeu illimité pour les pêcheurs. 
Profitez des années d’expérience de votre guide en pêche tropicale. 

Si vous appréciez :

  • Le privilège de pêcher dans un des pays phares de la pêche en sportive en Amérique centrale, 
  • L’authenticité, les lieux préservés du tourisme de masse, 
  • La rupture avec notre rythme de vie occidental effréné, le dépaysement et la détente totale, 
  • Vous êtes sensible au confort, à la qualité de l’hébergement et de la restauration, la simplicité et la convivialité, 
  • Vous voulez combiner au cour du même séjour des pêches au lancer et au jig avec la pêches hauturière pour les poissons a rostre, 
  • Vous voulez pêcher en variant les techniques, et en découvrant un maximum d’espèces de poissons du Pacifique.

Alors ce séjour est pour vous ! Venez découvrir les fabuleux poissons de sports qui vous attendent dans cette partie du Pacifique. 
 

Géographie

Le Panama est le dernier pays d’Amérique centrale, délimité au sud par la Colombie, et au nord par le Costa Rica. Ce fin ruban de terre entre deux immenses océans représente un pont écologique unique entre le continent d’américain du Nord et celui du Sud, et abrite de ce fait une faune et une flore unique au monde. Bon nombre de ses plantes, reptiles ou oiseaux sont endémiques à ce pays. Géologiquement, le Panama est une zone tourmentée, due à la subduction des plaques océaniques et continentales, expliquant la présence de volcans et sources chaudes et offrant d’un paysage varié. 
L’archipel du Chiriqui est composé de plus de 80 îles et îlots dont la plupart sont inhabités. Il est situé à 350 km à l’ouest de Panama Ctity, 60 km de la petite ville de David et 80 km de la frontière avec le Costa Rica. 
 

La pêche dans l'archipel

La variété des biotopes et des espèces présents dans l’archipel du Chiriqui permet de mettre en œuvre une multitude de techniques de pêches, allant du lancer léger dans les mangroves à la recherche des grands marlins noirs sur les tombants extérieurs. 
Chaque pêcheur y trouvera sa place, quels que soient ses envies, sa capacité physique et technique, ou ses objectifs. 
La pêche se pratique sur les hauts fonds autour des îles et en direction des tombants extérieurs dans une zone comprise entre 0 et 40 miles vers le large.

Les pêches fortes : 
La pêche côtière se pratique sur les hauts fonds autour des îles, et les secs et tables sous marines en direction des tombants extérieurs, dans une zone comprise entre 0 et 40 miles vers le large. 
Les abords des secs de Isla Montuosa, des Ladrones et de Parida abritent des poissons trophées, des poissons d’exception. La diversité des espèces et leur taille permettent des pêches hors du commun. 
Les techniques les plus employées sont le lancer popper et le jigging, ainsi que les pêches au vif. Ici, technicité et adaptabilité sont un gage de réussite. Toutes les techniques pourront à un moment donné être productives.

Les pêches légères : 
L’archipel du Chiriqui offre aussi de grandes possibilités aux pêcheurs amoureux des pêches plus fines. 
L’intérieur de l’archipel est très propice au lancer léger. Les nombreuses roches et réseaux de mangroves sont truffés de carpes rouges et de snooks que l’on capture à l’aide de petits poppers, poissons nageurs et bucktails jigs. 
N’oubliez donc pas d’amener une canne à lancer de 20 livres et moulinet rempli de tresse 30 livres, ainsi qu’un échantillon de petits leurres. 
Les abords des secs de Montuosa et des Ladrones abritent des poissons trophées, des poissons d’exception. 
Ici, technicité et adaptabilité sont un gage de réussite. Toutes les techniques pourront à un moment donné être productives. Ici point de monotonie même pour les plus « blasés». Vous rentrerez dos et épaules courbaturées, ayant fait le plein de formidables souvenirs et anecdotes. 
 

Les poissons et les techniques côtières

Les grands cuberas (carpes rouges) : 
La force de ce poisson est terrible, et peut mettre à mal le matériel le plus solide. Les cuberas se pêchent à toutes les hauteurs d’eau, au popper, au jig et au vif. Il est nécessaire de posséder une bonne canne à lancer de 80 livres et tresse de même résistance si on veut espérer extirper les gros sujets de la roche. L’usage de gros poppers autour de 150 grammes est nécessaire pour faire monter les carpes rouges des roches profondes. Les plus gros cuberas de la zone approchent les 50 kg.

La sériole : poids moyen 15kg 
C’est un poisson qui chasse en général au fond et la technique du jigging est la plus productive. Le poids des jigs utilisés varie de 150 à 300 grammes suivant la profondeur du poste. La sériole monte parfois sur des poppers. Rapide et très combative, elle vit en banc autour des structures rocheuses et montagnes sous marines. C’est une espèce très abondante au Panama.

Le poisson coq  : poids moyen 15kg 
C’est le poisson emblème de cette zone du Pacfique. Notre guide vous met dans les meilleures conditions pour tenter de le capturer. Le poisson coq se pêche au popper et au vif, à proximité de la surface. Les poissons coqs procurent des attaques et des combats mémorables, ponctués de sauts et de rushs puissants. Les eaux panaméennes abritent des poissons coqs record, peut être parmi les plus gros de la zone centre américaine.

Les Cabrillas (mérous) : poids moyen 20kg 
Espèces de fond par excellence, les mérous se capturent au jig ou avec des appâts à fond. L’espèce la plus commune au Panama est le Mérou « broomtail » (à queue de balai). Combatif, il peut atteindre 60 kg.

Les carangues : 
Nombreuses et joueuses, elles font le bonheur des pêcheurs au popper. En pêche, on rencontre quatre espèces de carangues : l’hyppos, la caninus, la points bleues et la gros yeux. 

Les snooks : 
Abondants dans les mangroves et sorties de rivières, ils se pêchent à mouche ou au lancer léger. C’est un superbe poisson de sport qui saute beaucoup. 
 

Les poissons et les techniques au large

Les Marlins : 
Le Panama abrite les trois espèces de marlins, le noir, le bleu et le rayé, et les chances de capture de ces trois espèces est effective sur les mêmes zones et au mêmes époques, ce qui est rarissime dans le monde. Les techniques mises en œuvre sont la grande traîne avec des leurres nus ou combinés d’appâts, et pour les grands marlins, traîne lente à la bonite vivante, les fameuses « catalinas ».

Les espadons voiliers : 
Nombreux dans les eaux Panaméennes, ils se recherchent en traîne mais avec des leurres plus petits et du matériel plus léger que pour le marlin. Il est bon de noter que nous parlons ici de voiliers pacifiques, dont le poids et la combativité n’a rien avoir avec son cousin atlantique.

Les thons jaunes : 
Rencontrer une meute de grands thons jaunes chassant avec les dauphins est un moment unique. Il est alors possible de les tenter au popper et au jig, sans garantie de sortir victorieux du combat tant ces poissons ont de la force. 

Les wahoos et coryphènes : 
Les wahoos et coryphènes atteignent de grandes tailles au Panama. Ils offrent de superbes combats en attendant l’attaque d’un poisson à rostre.

IMPORTANT : Le matériel de traîne (cannes, moulinets et baudrier) est mis a disposition du pêcheur gracieusement pour les sorties au large. Il est cependant possible au pêcheur d’amener sa canne fétiche !! 
 

Le bateau 

Votre bateau est un Caribepro de 26 pieds, motorisé en 2x 115 CV Suzuki. Rapide et fonctionnel, il est entièrement équipé pour les pêches au lancer et à la traîne (taud, tangons, vivier, sondeur, GPS, radio …) . 


Les saisons de pêche

Au Panama, on peut pêcher toute l’année avec de grandes chances de réussite, à l’exception des mois les plus pluvieux que sont septembre et octobre. Les poissons du large sont soumis à la courantologie marine qui varie beaucoup d’une saison à l’autre.

Pour en savoir plus Pacvoyages & Piam 
 

Le respect du poissons

Le no-kill est pour votre guide sur place une véritable priorité. Tout est par conséquent mis en œuvre pour relâcher les poissons dans des conditions leur offrant les plus grandes chances de survie après capture. Ne seront conservés que les poissons pour la table et la famille du marin. 
 

L'hébergement 

Le lodge dans lequel vous serez logés est situé au cœur même de l’archipel, à proximité des zones de pêche. La zone est abritée de la houle par les îles, offrant des conditions d’embarquement et de débarquement optimums depuis un ponton privé. Aucune perte de temps en transferts et on reste dans l’ambiance de la pêche 24h/24. 
Le lodge fait face à l’océan Pacifque, et permet une superbe vue sur les îles. 
Les chambres climatisées sont spacieuses, et la literie excellente. 
Au repas du soir, vous pourrez déguster le fruit de votre pêche, en carpaccio, grillades, brochettes, ou en « ceviche », une préparation locale. 
Le repas du midi est pris en pêche. Il est bon de noter que les boissons prises dans le bateau, (eau minérale, bières, et sodas) sont comprises dans la prestation. 
 
Activités annexes

Au sein même de l’archipel, il est possible de réaliser des excursions en mer à la rencontre des baleines et des dauphins (en saison), des promenades pédestres à travers les sentiers de l’île, baignade et pique nique sur les îles, visite et shopping dans la petite ville de David. On rencontre de belles plages à proximité du lieu d'hébergement ainsi que des possibilités pour la plongée sous marine, accompagnée par un "Dive Master". 
Il est possible d’organiser des excursions vers les montagnes intérieures, la visite du parc national du volcan Baru, la station d’altitude de Boquete, bains thermaux etc … Ces sorties sont à planifier sur un minimum de deux jours hors du centre de pêche. 

Pour en savoir plus Pac Voyages & Piam