Poissons blancs Irlande

flien Où pêcher ?    flien Irlande   

La pêche des poissons blancs en Irlande

L'Irlande est avant tout une destination pour la pêche du saumon, de la truite et du brochet. Mais les poissons blancs sont en grands nombre en particulier brèmes, gardons, rotengles, tanches. Le climat étant particulièrement changeant (soleil, pluie, vent) la pêche se pratique sous un grand parapluie généralement à l'anglaise (waggler ou feeder).

L'utilisation de grandes bourriches est encouragé pour la pêche des poissons blancs.

La brème (bream)

L'Irlande est réputée pour sa brème sauvage et pour sa pêche de première qualité, dont on peut dire sans exagérer que c'est la meilleure en Europe. Vous trouverez la brème principalement dans les rivières calcaires à courant lent et dans les eaux dormantes, en particulier dans le système du majestueux fleuve Shannon.

La meilleure saison va de fin avril à octobre, à quelques exceptions près, dans des eaux où la température se maintient à un niveau suffisant pour favoriser la nourriture. Naturellement, il faut tenir compte également de la période de frai de mi-mai à fin juin qui peut diminuer l'appétence des poissons.

La brème est un poisson grégaire, et ses bancs peuvent se déplacer sur des distances considérables. Pour les maintenir dans votre secteur il faut user d'une grande quantité de patience et d'amorce. Ne ménager pas votre amorce, et même si les premiers résultats ne sont pas encourageants ne partez pas trop vite, persistez, ou revenez sur les lieux un peu plus tard. Vous pourriez avoir une agréable surprise.

Le ver de terre, en particulier le ver rouge, et le pain constituent l'esche la plus appréciée.

La brème abonde dans les canaux ainsi que dans les rivières et les lacs. Les bons parcours son si nombreux qu'il est impossible d'en faire la liste. Il vous suffit de consulter les agences spécialisées ou de demander des renseignements plus précis à votre hôte. Les amateurs de spécimens doivent avant tout sélectionner des eaux sans gardons et consulter le rapport annuel de l'Irish Specimen Fish Committee, disponible auprès de son secrétariat à Balnagowan House, Mobhi Boreen, Glasnevin, Dublin 9.

La brème   La pêche de la brème

Le gardon (roach)

Le gardon n'est pas une espèce indigène. Il a été introduit en Irlande dans la rivière Blackwater (Co. Cork) au milieu du 19ème siècle, puis dans la rivière Blackwater du Nord (Co. Tyrone). Aujourd'hui, plus de cent ans après, cette espèce est présente un peu partout en Irlande. Etant de nature très prolifique, ce poisson apparaît régulièrement dans de nouvelles eaux.

Le gardon fraye dans les herbiers des eaux calmes ou lentes de mai à juin. Il peut parcourir de grandes distance voire quitter son habitat, pour rechercher des frayères idéales.

L'asticot est l'esche la plus utilisée. Le petit ver rouge et le pain sont aussi efficaces. Le gardon se nourrit entre deux eaux ou sur le fond et affectionne le bord à cause des différences de températures. Comme le rotengle, il se prend par toutes les méthodes légales, au coup ou à l'anglaise, avec flotteur fixe ou coulissant, et ne dédaigne pas une petite mouche en surface.

Rappel : il est interdit de déplacer des poissons vivants et de pêcher au vif en Irlande.

Le gardon   La pêche du gardon

Le rotengle (rudd)

Le rotengle est un poisson plutôt farouche, c'est pourquoi il est essentiel de pêcher calmement pour ne pas effaroucher le banc. Il se nourrit en surface ou en eau peu profonde, et affectionne la proximité d'herbiers dans les eaux calmes des lacs et des canaux, ou les zones de rivières à courant lent. Il est en activité surtout quand l'eau se réchauffe ou à la fin d'une belle journée.

Comme esche on utilise la pâte et l'asticot. Il monte bien sur la mouche, soit une petite mouche sèche soit une petite noyée ou une nymphe en début ou fin de journée.

Le rotengle a son habitat dans la plupart des eaux irlandaises, et fraye entre mai et juillet. Ce cyprinidé aux jolies couleurs est souvent confondu avec le gardon.

Une partie du plaisir du pêcheur de rotengle consiste à explorer de nouvelles zones et découvrir des coins pour réaliser une belle pêche, et de ce point de vue l'Irlande offre l'embarras du choix. Les eaux calmes et peu fréquentées, comme celles situées derrières les îles du Shannon, en aval d'Athlone, devraient se révéler particulièrement gratifiantes.

Le rotengle   La pêche du rotengle (gardon)

La tanche (tench)

Ce poisson de fond hante les eaux dormantes avec des herbiers, des fonds vaseux et signale son activité par des bulles qui viennent éclore à la surface.

Préparez bien votre coup en dégageant les herbiers gênants et en amorçant à fond, puis, selon la profondeur, pêchez au flotteur fixe ou au flotteur coulissant. Il vaux mieux avoir une ligne solide, car la tanche va vous entraîner irrésistiblement vers les herbiers, et alors ... gare à la casse !

En Irlande la tanche se pêche dans les canaux, dans de nombreux lacs, et certains parcours de rivières donnent de bons résultats. Les lacs et rivières ne deviennent vraiment pêchables que vers mai-juin, puis les conditions se dégradent souvent en plein été pour redevenir normales et propices en septembre. Par contre, les canaux offrent d'excellentes conditions à partir de la fin avril ou mai jusqu'à octobre. Une exception à signaler : les eaux tièdes du bras du Shannon à Lanesborough où il se prend de beaux spécimens en début de saison, avec une période très faste fin avril début mai décroissant jusqu'à fin juin. Pêcher tôt le matin ou à la tombée de la nuit donne les meilleurs résultats presque partout. Notez que la tanche fraye fin juin et tout le mois de juillet, ce qui peut affecter sa pêche.

La tanche   La pêche de la tanche

La perche (perch)

Les très grosses perches sont plutôt rares dans les eaux irlandaises mais c'est le seul point négatif à relever. On trouve ce poisson presque partout y compris dans les parcours de première catégorie, et il mord à une quantité incroyable d'appâts.

La perche fraye de mi-avril à mi-mai. la pêche au lancer avec des leurres artificiels est la méthode la plus rentable, surtout quand l'eau est suffisamment réchauffée en été. Le vairon mort réussit bien tant en début de saison que pendant l'été.

La perche   La pêche de la perche

La vandoise

Ce cyprinidé d'été offre de grandes joies et des sensations pour peu que l'on pêche fin dans des eaux rapides. L'asticot, la mie de pain et le ver sont toutes de esches efficaces, de même que la mouche et le lancer ultra-léger. En Irlande on ne rencontre ce poisson que dans la rivière Blackwater de la province de Munster (ou Cork). Les vandoises vivent en bancs et évoluent près de la surface dans des eaux bien oxygénées, généralement sur fond de sable ou de gravier. Vous les trouverez dans les coulées entre les herbiers, ou dans les lames un peu à l'écart du fort courant pendant les crues, et les plus grosses se rencontre en principe dans les trous profonds près des retenues. En automne quand l'eau se refroidit elles ont tendance à gagner des endroits calmes et profonds. La période de fraye s'étale d'avril à mai.

La vandoise   La pêche de la vandoise (ablette)

Source : office du tourisme irlandais

D'autres poissons sont présents dans le Shannon comme la lamproie et l'anguille.