Chili pêche du saumon

flien Où pêcher ?    flien Chili

Une journée de pêche du le Rio Petrohué

Après un solide petit-déjeuner, nous embarquons avec notre matériel dans les véhicules. Les bateaux sont attelés et après une heure de route nous arrivons au bord du Rio Petrohué.

Les bateaux sont très particuliers, il y a deux plateformes une à l'avant et l'autre à l'arrière. Le guide est au milieu et dirige l'embarcation avec 2 rames ! Pas de moteur, l'embarcation descend le courant mais quand il faut rester quelques minutes sur un pool il faut une sacré énergie pour ne pas partir dans le courant.

Notre guide, Juan, est un rameur hors pair. Il connait parfaitement la rivière et sait utiliser les courants pour naviguer au mieux. Pas question de remonter le courant ! Quand on rate un passage, on ne repêche le pool que 2 jours plus tard ...

Le parcours comporte 2 zones que nous explorons un jour sur deux. Le deuxième abouti pratiquement en mer après un passage très dangereux, un rapide, qu'il faut passer à marée descendante. Pour éviter tout incident, le guide nous demande de descendre et de suivre le chemin qui longe la rivière. Nous avons franchi une seule fois le rapide en restant sur le bateau, c'est super impressionnant quand on voit la puissance de la rivière et surtout l'absence de rambarde ! Rien pour s'accrocher, juste assis sur un "siège de tracteur" ... Ouf on vient de passer les derniers blocs ...

La pêche du saumon se pratique aux leurres, des cuillers tournants de belle taille genre Mepps Giant Killer. Il faut bien laisser descendre la cuiller car les saumons sont près du fond, et il y en a !

Un saumon pris du bord


J'ai pêché ce virage pendant plus d'une heure sans succès et sans voir un saumon. Puis Juan m'a montré comment pêcher plus profond.

Je lance contre la paroi, je lâche beaucoup de fil pour faire couler ma cuiller et ... super touche !

Pas facile de manœuvrer le saumon dans cette endroit réduit car il y beaucoup de courant et des obstacles.

Comme prévu le saumon tente d'utiliser le courant et de descendre la rivière. Juan me propose de le suivre en bateau. Je lui dis que je vais le ramener à mes pieds, il pense que je n'y arriverai pas ...

Après une lutte assez longue, j'ai fini par ramener le saumon dans le bassin d'eau clair ou le courant est moins fort.

C'est un très beau spécimen de saumon King. En arrière plan les obstacles "big tree" comme dit Juan.

Juan est fier de m'avoir conseillé et supporté pendant la bagarre.

Mon deuxième saumon King au Chili. Je suis content de moi car j'ai pu le maîtriser et le ramener où j'avais prévu.

J'ai peut être eu un peu de chance sur ce coup car Michel a piqué aussi un saumon dans ce virage et il a tenté d'utiliser la même tactique que moi mais le saumon est passé sous l'arrivée d'eau secondaire et le fil a été coupé net ! Ce virage est quasiment impêchable en bateau car il y a beaucoup de courant le long de la paroi et un embâcle important dans le virage.

Conseils

Nous avons pêché une journée avec un bas de ligne en fluorocarbone d’un mètre, puis nous avons pêché le reste du temps avec la cuiller montée en direct sur la tresse.

Refaire les nœuds après chaque prise et surtout après chaque accrochage important dans un tronc, ce serait dommage de perdre un saumon surtout quand ils se font rares.

Passer le fil trois fois dans la cuiller, puis effectuer un nœud de chirurgien en passant le fil 10 fois dans la boucle. Ce nœud résiste très bien !

Attention en pêchant avec de la tresse, il est impératif de porter des gants ! Sinon, il est impossible de se décrocher sans se brûler la peau !

Attention à la casse des cannes, en cas d’accrochage (fréquent) dans les troncs, il faut être très vigilant car le bateau pivote rapidement dans le courant et la canne se retrouve à l’aplomb de l’accrochage avec un angle tel que la rupture est garantie. Michel n’a pas vu le coup venir, sa canne s'est cassée juste quand je lui ai dit "fait attention". Par 2 fois je me suis retrouvé dans les mêmes conditions, j’ai ouvert rapidement le pick-up pour libérer du fil le temps de me retrouver dans une meilleur position pour effectuer le décrochage.

Ne pas trop donner de coup pour libérer la cuiller, si ça ne vient pas il faut tirer sur le fil à la main quitte à casser la tresse et perdre la cuiller.

Lâcher du fil dans les pools pour pêcher plus profond. ramener lentement, on doit sentir la cuiller vibrer dans le courant, en cas d’accroc accélérer la récupération.

Les truites sont postées en bordure, sur les cassures, dans les troncs d’arbre, ou sous les arbres. Les pêcher avec des cuillers plus légères, ramener vite pour ne pas accrocher le fond. Attention aux arbres immergés (big tree).

3 sortes d’accrocs 

En pêchant dans le Rio Petrohué, on s'accroche assez souvent car il y a beaucoup d'arbres dans l'eau, et il y a aussi pas mal de rochers.
Voici les 3 cas d'accrochage, le dernier étant évidement le plus rare, mais aussi le plus attendu :

  • la cuiller se coince dans les cailloux (rocky), il suffit d’aller avec le bateau vers la cuiller et quand on est à la verticale de donner quelques coups de scion, ça marche 9 fois sur 10
  • la cuiller se pique dans un tronc (big tree), essayer 2 ou 3 coups de scion, si la cuiller est dans de la mousse ou dans du bois pourri elle va se libérer, sinon tirer sur le fil à la main (avec des gants), on laisse quelques cuillers au cours du séjour (2 à 3 par jour)
  • on pense être accrocher dans un tronc, mais soudain le fil se déplace rapidement, vous êtes chanceux cet arbre s’appelle King Salmon !