Alaska - le voyage

flien Où pêcher ?    flien Alaska

Préparatifs

Passeport à lecture optique (Delphine) ou visa.

Documents de voyages

alaska guide pratique PAC Voyages et Piam vous enverra une pochette contenant tous les documents nécessaires au bon déroulement du voyage et le "Guide Pratique à l'usage du voyageur-pêcheur en Alaska", à lire attentivement avant de partir !

Dans ce petit guide vous sont décrits : la population, la géographie, l'histoire, le climat, l'économie, Anchorage, adresses utiles (articles de pêche, restaurants, ...), les saumons du pacifique, les règles à respecter, le matériel de pêche conseillé, informations pratiques, liste globale conseillée pour tous les séjours effectués en lodge rustique et camp de toile, ...

 

L'Alaska c'est où ?

L'Alaska se situe à l'ouest du Canada. C'est un état américain.

En route pour l'Alaska 

Le jour le plus long !

  • départ de Paris Charles de Gaulle vers Frankfort.
  • départ de Francfort pour White Horse (Canada)
  • escale à White Horse
  • départ de White Horse pour Anchorage

Alaska et météo

Et oui, dès qu'on parle d'Alaska on entend toutes sortes de remarques comme :

- tu va avoir froid, c'est couvert de neige et de glace
- tu va voir des esquimaux (en fait des Inuits)
...

Et non, en juin il fait très chaud. Pour les raids en traîneaux il faut venir en hiver !
Dans la rue, on est surpris de voir tout le monde en T-shirt.

Lors de mes 2 séjours en Alaska en juin, le météo a été au beau fixe avec parfois un orage et un peu de grêle. Toujours avoir à portée de main la veste de wading ou un vêtement de pluie.

Magasin d'articles de pêche d'Anchorage

magasin peche anchorage Après une nuit dans une pension, nous nous dirigeons vers le grand magasin d'articles de pêche.

A visiter absolument, c'est un temple de la pêche. Tout le matériel est surdimensionné. Canne énorme, moulinet costaud, épuisettes géantes. C'est normal, ici on pêche le saumon et les poissons de mer dont le célèbre halibut (flétan).

Comme dans tout magasin d'Anchorage, il trône des têtes d'élan et des ours naturalisés de taille impressionnante. On rêve de ... ne pas en rencontrer.

Ici on trouve de tout, de l'original comme les gilet de pêche rose pour fille ou le moulinet en boîte de Coca ! Mais aussi du très beau matériel et des vêtements de bonne qualité.

Départ en hydravion

hydravion Le réseau routier relie les grandes villes, mais pour atteindre les multiples lacs et rivières d'Alaska rien de tel que l'hydravion. car une grande partie du territoire est couvert de permafrost (terre gelée) qui rend la construction de routes très difficile.

A Anchorage, les hydravions sont innombrables sur les "marina". Tout le monde à son avion ! Avec roues, avec flotteur.

Le pilote nous toise du regard (en fait il nous pèse) pour savoir qui va monter devant, derrière, à droite ou à gauche. Il charge les bagages de façon à maintenir l'équilibre de l'avion. Le moteur vrombit, l'avion prend de la vitesse, après quelques minutes on dirait que le décollage est impossible, mais si nous décollons ! Un petit coup de manche pour rétablir l'assiette et c'est parti.

En route vers le camp

hydravion montagne L'hydravion sort d'Anchorage, longe la mer puis se dirige droit sur les montagnes couvertes de neige et de glace.

On se demande où le pilote nous emmène. Difficile de lui demander non pas à cause de notre anglais scolaire mais au bruit impressionnant du moteur.

Nous survolons des glaciers bleutés, des zones enneigées, puis l'avion suit une vallée où coule une rivière.

 

hydravion piam

 

Comme il y a trois heure de vol, il faut refaire le plein à mi-parcours. On se pose donc sur un grand lac le temps de refaire les niveaux.

Nous sommes rassurés, il ne gèle pas !

Ici, sur le flotteur de l'hydravion on aperçoit Piam, Martine et des futurs pêcheurs de saumon.

On approche voici la Stuyahok

riviere Nous arrivons au dessus de la Stuyahok. C'est une rivière très sinueuse comme la plupart des rivières qui coulent dans la toundra.

Au fil du temps, les rivières changent leur cours formant des îles, des bras mort, se rejoignent, ... On retrouve à chaque virage la même topologie : une berge avec peu d'eau et l'autre en creux. Régulièrement il se forme de grands pools où les saumons marquent leurs poses au cours de la remontée.

La toundra est une zone humide où pousse ne nombreux conifères. Le sol est spongieux. Il vaut mieux rester en bordure de l'eau sur le sable ou les galets.

Amerrissage sur la Mulchatna et arrivée au camp

hydravion michel Nous sommes accueilli par Michel qui maintient ici l'hydravion pour permettre la descente des passagers.

On distingue à sa droite, son pistolet de défense. Car ici, même si on ne les voit pas, il y a des ours. Il faut être toujours prêt.

Lors des déplacements, parler fort, siffler, chanter ...
de façon à informer les ours de notre présence. Ils ne sont agressifs que s'ils sont surpris dans leur sommeil (comme moi) ou quand une femelle garde ses petits. On ne discute pas avec un ours, il court très vite, il nage, il grimpe aux arbres. Donc ne pas rechercher son contact !
Nous nous installons : une partie du groupe est logé autour du lodge les autres dans le camp de tentes en amont de la Mulchatna.

A voir à Anchorage

maillot bain fourrure Anchorage est une ville assez grande et très sympa. Il y a toutes sortes de magasins où l'on trouve des vêtements, des bijoux (pépites d'or), des souvenirs (made in China pour la plupart).

On y découvre même des maillot de bain deux pièces ... en fourrure ! Vous avez aussi les toques, les peaux de loup, ... Un vrai pays de trappeur.

Dans l'authentique : objets gravés en dent de morse.

Ne pas oublier de déguster le King Crab et le Moon Crab.

Pour les pêcheur de plus de 21 ans, aller boire une bière au Bush Company. C'est un endroit mémorable où les jolies filles n'ont pas froid ...