L'ablette

flienPoissons   *

L'ablette - Famille des Cyprinidés

ablette copyright

photographie protégée par Copyright Lorenzoni, M.

 Alburnus alburnus (Linnaeus, 1758) - Cyprinidés

Pêche de l'ablette

 

Autres appellations  et noms locaux

able, able argenté, ablé, aublatte, abiette, aubiat, auble, blanchet, blisson, mirandelle, rondion, sardine, garlesco (Méditerranées), laube, lauge (Alsace), lorch, ...

Noms étrangers

anglais = bleak allemand = Ukelei ou Laube espagnol = alburno italien = alborella 

Description

Corps relativement long et aplati latéralement, couvert d'écailles peu adhérentes. La nageoire caudale est très échancrée. La mâchoire inférieur oblique dépasse la supérieure. Le corps est argenté, les nageoires sont transparentes . Ligne latérale complète jusqu'à la base de la caudale.

Poisson élégant au corps allongé, finement profilé et très comprimé latéralement ce qui lui donne une grande rapidité de mouvement. La bouche en oblique est nettement orientée vers le haut et la mâchoire inférieure dépasse la supérieure. La nageoire anale est plus longue que la nageoire dorsale. Les écailles sont peu adhérentes et se détachent facilement.

La couleur argentée des flancs et du ventre donne au corps son aspect brillant à reflets métalliques. Le dos est vert bleuté.

Dimension

Taille 10 à 15 cm en général, jusqu'à 25 cm. Poids moyen 20 à 50g jusqu'à 200g. 
Record Pêche et Poissons = 265g

Morphologie

Écailles long.: 48-58; Dorsale : 111/7-8; Anale.: 111/16-20. Dents pharyngiennes sur 2 rangs.

Habitat 

Présente dans toutes les zones d'une rivière, à l'exception de la partie tout à fait supérieure. On la trouve aussi dans les lacs et étangs.

Origine

Espèce indigène.

Distribution

Très fréquente dans en France et dans l'ensemble de l'Europe. L'ablette est répandue dans toute la France, mais semble moins présente à l'extrême ouest (Finistère). En revanche on la rencontre en abondance dans les grands lacs alpins.

Comportement

Elle se nourrit d'insectes tombés à la surface et de crustacés planctonique. 

Ce petit poisson à la livrée brillante et aux reflets métalliques est du vif-argent. C'est aussi une des proies préférées des poissons carnassiers (brochet, sandre, perche).

Très grégaire, l'ablette vit en bancs denses dans les eaux claires des rivières et des lacs, et à proximité de la surface, mais on peut aussi la prendre entre deux eaux.

Elle a tendance a se disperser durant l'été pour se regrouper l'hiver (anses, darses). Son régime alimentaire est composé de larves d'insectes aquatiques et d'insectes aériens qu'elle gobe.

Reproduction

La ponte a lieu d'avril à juin sur le gravier ou sur les végétaux. La femelle pond environ 1000 à 2000 oeufs dans une eau peu profonde et près des rives. Après 2 à 3 semaines d'incubation, les alevins se libèrent et commencent à se nourrir de plancton animal. Les alevins restent longtemps groupés. Pendant la période de reproduction le mâle est couvert de tubercules nuptiaux (boutons nuptiaux) sur le dos et les flancs, et ses nageoires sont légèrement orangées.

Mode de pêche

L'ablette se capture aussi bien à la pâte, au pain, au chènevis qu'à l'asticot et à la mouche. la pêche "au fouet", avec des moucherons artificiels, est intéressante car la rapidité du "gobage" de l'ablette aiguise les réflexes du pêcheur. L'ablette se prend généralement en surface ou entre deux eaux. J'en ai même pris au feeder dans la Seine car elles prennent à la descente !

Elle est également utilisée comme vif pour pêcher.

Pêche de l'ablette

Sources

Fishbase, CSP (fiches espèces)

Pour en savoir plus sur la pêche de l'ablette