Pêche du bar

flien Contributions

Article écrit par Laurent Gonzalez ( Surfcasting et pêche à la mouche )

Pêche du bar ou loup

Les renseignements suivants concernent la pêche du Bar ou Loup ( Dicentrarchus labrax )
en surfcasting, soit dans les vagues, sur les côtes girondines et landaises.
La meilleure saison est celle d'automne / hiver.

bar
photo ICTIMED


Matériel

Nous allons nous frotter à un adversaire costaud, l'Atlantique, autant dire qu'il faudra avoir du matériel fiable. Les matériels décrits le sont pour une partie de pêche dans des conditions météo "normales", il faudra composer avec les lieux et les conditions locales, donc :

  • une canne ou 2, 4m50 à 5m en fibre ou carbone, de surfcasting.
  • un moulinet / canne, en général à tambour fixe et très costaud, garni de 300 m de fil 35/°° à 50/°°.
  • composition du bas de ligne - en général 3 m de corps de ligne en 50 /°°, avançons de 30 cm en 30 ou 35/°°, hameçons de 1/0 à 3/0 suivants les marques, étagés tous les 80 cm.
  • au bout du corps de ligne, fixé par émerillon agrafe, un grappin dégrafable (120 à 150 g), c'est à dire dont les branches basculent dans l'axe du plomb lors d'une violente tirée. Ceci permet de le désensabler plus facilement.
  • une pique en alu pour maintenir la canne en position verticale.
  • quelques bières fraîches...

Appâts

Les appâts seront soit des vers locaux ( cf. auprès des détaillants : arénicole, pistiche, bibi, vers bleus, lançons etc...), soit des vers d'importation style Jumbo. On peut aussi utiliser de l'encornet si l'on recherche les gros bars, ou si le fretin est trop gourmand de vers.

Pêche

Quand tout est monté, les hameçons chargés, on plante la pique dans le sable légèrement en retrait des dernières vagues, on s'avance dans l'eau jusqu'à la taille (gare aux vagues) et on lance puissamment par dessus l'épaule.
Un pêcheur moyen atteint facilement 60 à 70 mètres, on pose la canne dans la pique et... on ouvre une bière.

Le meilleur moment est à la tombée de la nuit et toute la nuit (pensez alors à vous équiper pour la passer tranquille). Un coefficient moyen et une marée montante sont d'autres atouts, l'idéal étant bien sur une marée montante du soir par moyen coefficient. D'autres paramètres interviennent tels que la lune, la température de l'eau et la saison, mais surtout le lieu de pêche, toutes les bonnes revues en parlent ("le canard du pêcheur").

La touche du bar est généralement franche, 3 ou 4 grandes claques vers l'avant.
Ne pas ferrer trop fort. Les tout gros reviennent à la côte tout seuls comme des grands, après avoir étaient piqués. Une ligne dont on n'a pas vu la touche et qui pend lamentablement à 10m du bord peut parfois réserver de grosses surprises.

Recommandations

Une dernière chose et j'y tiens : le bar est protégé attention à la taille légale !

En dessous ils sont immatures et ne se reproduisent donc pas. Remettez les à l'eau ils deviendront grands.
La meilleure période est l'automne, le bar n'a peur de rien surtout pas des surfeurs ou baigneurs. Aussi se rapproche t-il de la côte pour quêter sa pitance, c'est là qu'il faut le prendre, dans les rouleaux où il se sent en sécurité.

Articles en relation

La pêche du bar ou loup de mer La pêche en mer La pêche au surfcasting